tardif

tardif

tardif, ive [ tardif, iv ] adj.
• 1160; bas lat. tardivus, class. tardus
1Vx Lent à agir.
Vx ou poét. Qui est long à venir. « Ô toi tardive aurore Viens-tu ? vas-tu venir ? » (A. Chénier).
2(XVIe) Mod. Qui apparaît, qui a lieu tard, vers la fin d'une période, d'une évolution. Maturité tardive. Grossesse tardive. « Mon goût tardif des déplacements et du voyage » (Colette). Qui a lieu tard dans la journée, la matinée ou la soirée. Repas tardif. « Malgré l'heure tardive, la jeune femme était encore au lit » (Green). avancé. « Mes rentrées tardives, les soirs où j'étais allé retrouver mon amie » (Romains).
Qui vient, qui se fait trop tard, quand il n'est plus temps. Des remords tardifs.
3 ♦ (Opposé à précoce) Qui se forme, se développe plus lentement ou plus tard que la moyenne, après la pleine saison. Fruit tardif. Tulipes tardives.
⊗ CONTR. Anticipé, prématuré. Hâtif, précoce.

tardif, tardive adjectif (bas latin tardivus, du latin classique tardus, qui tarde) Qui arrive tard, après le temps normal ou prévu : Ses regrets sont trop tardifs pour être sincères. Qui se situe à un moment avancé de la journée, de la soirée : Se coucher à une heure tardive. Se dit d'une plante dont le développement est lent, par rapport à d'autres au développement plus rapide, ou dont le développement est ralenti par des conditions climatiques adverses. ● tardif, tardive (synonymes) adjectif (bas latin tardivus, du latin classique tardus, qui tarde) Qui arrive tard, après le temps normal ou prévu
Contraires :
- hâtif
Qui se situe à un moment avancé de la journée...
Synonymes :
- avancé
Se dit d'une plante dont le développement est lent, par...
Contraires :
- précoce

tardif, ive
adj.
d1./d Qui vient, qui se fait tard. Coucher tardif. Repentir tardif.
d2./d Se dit des végétaux comestibles qui arrivent à maturité après les autres de même espèce. Haricots tardifs. Fraises tardives.

⇒TARDIF, -IVE, adj.
A. — Anton. de prompt, rapide.
1. Tardif (à + inf.). Qui est lent à entreprendre ou à faire quelque chose. Tardif à s'émouvoir. Il est vrai, mon cœur est fermé à vous, ô mon Dieu, il est tardif et obstiné, il est lent à vous accueillir (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p. 158). Les plantes, si tardives à se sélectionner et à s'équilibrer (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 253).
2. Vx ou poét. Qui va lentement. Pas tardif. Partagez le bonheur d'Hélène, qui vers le foyer de son père, d'un pied lent et tardif mais d'autant plus ferme, s'approche toute en joie (NERVAL, Sec. Faust, Hélène, 1840, p. 224).
Empl. subst. en cont. métaph. La France a marché vite en juillet 1830 (...). Maintenant beaucoup sont essoufflés (...). On veut attendre les tardifs qui sont restés en arrière (HUGO, Roi s'amuse, 1832, préf., p. 349).
B. — Anton. de précoce.
1. Qui présente du retard dans son plein développement. Honorine Porrichet (...) avait mené une enfance maladive. D'une intelligence lente et tardive, on l'avait d'abord crue idiote (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 55).
2. Qui se développe plus lentement ou plus tard que les autres. Fleur tardive, fruit tardif; couvée tardive, poulet tardif. De tardifs chrysantèmes, couleur de rouille gracieusement entremêlés à des branchettes de cryptomeria (LOTI, Trois. jeun. Mme Prune, 1905, p. 74). Les ormes, plus tardifs, se couvraient de duvet (ARNOUX, Paris, 1939, p. 267).
C. — 1. Qui se manifeste ou qui a lieu tard, après le temps normal, vers la fin d'une période, d'une évolution. Dans ces cas, l'état physique m'a toujours paru accompagné d'un état moral parfaitement correspondant. Mais, quand la destruction des facultés génératrices est le produit tardif des maladies, ou de l'âge, elle n'a pas, à beaucoup près, la même influence (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 328). Nos désirs cherchent toujours à anticiper sur l'ordre des événemens, et notre impatience ne saurait attendre cette tardive maturité (SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 217).
Vendange tardive.
— Domaine artist. ou ling. Latin tardif. Je suis allé regarder la cathédrale au clair de lune. Profond mystère de cette gigantesque masse noire que la lune effleure d'un rayon. Je déchiffre à grand'peine un petit coin du portail, des scènes de la création, d'un gothique tardif, tout cela rongé comme si des flammes avaient léché ces pierres (GREEN, Journal, 1935, p. 44). Un hôtel gothique, d'un Viollet-le-Duc tardif, plein d'escaliers secrets, de tourelles et d'oubliettes (MORAND, Fin siècle, 1957, p. 176).
2. a) Qui se situe à une heure avancée de la matinée, de la journée ou de la nuit. Déjeuner, lever tardif. Le soleil chauffait encore la rue Notre-Dame malgré l'heure tardive (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 301).
b) Qui agit ou qui se présente à une heure avancée. À l'arrêt de l'auto, maître d'hôtel, garçons et sommeliers, s'empressèrent au-devant de ces clients tardifs, et leur firent cérémonieusement conduite, de bosquet en bosquet (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 221). [P. méton. du subst.] Et, ce soir, mon seul bien est ce roulement des voitures tardives et rares sur le pavé de ma rue, et la certitude que personne ne viendra me chercher (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec J. Rivière], 1908, p. 323).
3. Qui vient trop tard, au moment où il n'y a plus rien à faire. Remords tardif. On m'avait fait même quelques avances de ce côté, mais, vu la différence d'âge, je me suis jugé; j'ai voulu être généreux et juste envers cette rose matinale. J'étais trop vieux pour cette aurore, et il m'eût déplu de l'exposer à des regrets tardifs (AMIEL, Journal, 1866, p. 488).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1re moit. XIIe s. « (d'une personne) lent à agir » tardis a + subst. (Psautier de Cambridge, 144, 8 ds T.-L.: tardis a forsenerie [ad furorem tardus]); 2e quart XIIIe s. tardif a + inf. (Evangile des domées, 113, 25, ibid.: tardif a croire); 2. a) ca 1160 « (id.) qui vient trop tard pour pouvoir agir » (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 1644); b) ca 1200 « (d'une chose) qui vient trop tard » (Moralium in Job, éd. W. Foerster, p. 354, 4); 3. ca 1200 « qui se situe à une heure avancée de la nuit », de la journée» hore tardive (Li Dialoge Gregoire lo pape, p. 76 ds T.-L.); 4. ca 1223 « qui se meut, avance lentement » ici, n. propre Tardis li limaçons (GAUTIER DE COINCI, Miracles, éd. V. Fr. Koenig, 2 Mir 27, 505); 1342 (Renart le contrefait, 14374 ds T.-L.: Comme lymechon fu tardive [une beste]); 5. a) 1549 « paresseux, nonchalant [segnis] » (EST.); b) [1552 tardif a comprendre (EST., s.v. tardus)] 1561 « qui comprend lentement » esprit tardif et hebeté (CALVIN, Institution chrestienne, Genève, I, 14, p. 10); c) 1694 « qui n'est en sa perfection que tard, qui présente un retard dans son développement » esprits tardifs (Ac.); 6. a) 1538 « (d'un fruit) qui vient tard à maturité » (EST., s.v. serus, serotinus: [poma] tardives, Qui meurissent apres le temps et Saison); 1636 foin tardif (MONET, p. 871 a); b) 1551 « qui se produit tard dans la saison » pluye tardive (CALVIN, Bible, impr. J. Crespin, Osée, VI, p. 274 b); c) 1636 « né après ceux de son espèce » agneau tardif (MONET, p. 871 a). Du b. lat. tardivus (Notes tironiennes, éd. W. Schmitz, 57, 94 d'apr. W. HERAEUS ds Arch. für lat. Lexicogr. t. 12, 1902, p. 74), dér. de tardus « lent »; le sens « tardif » s'est développé postérieurement dans la lang. parlée, le mot propre étant serus (ERN.-MEILLET). Fréq. abs. littér.:719. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 926, b) 770; XXe s.: a) 1 130, b) 1 174.

tardif, ive [taʀdif, iv] adj.
ÉTYM. V. 1120; bas lat. tardivus, du lat. class. tardus. → Tard.
1 Vx. Qui reste longtemps avant de faire qqch.; lent à agir.(1541). || Tardif à (et l'inf.).
Vx ou poét. Qui est long à venir. || « … ô toi tardive aurore Viens-tu ? vas-tu venir ? es-tu bien loin encore ? » (→ Douloureux, cit. 7, Chénier).
Qui va lentement. || Marcher à pas tardifs. Lent (→ aussi Aiguillon, cit. 1).
1 Selon le plus ou moins de paresse du vent,
Les nuages tardifs s'en vont comme en rêvant,
Ou prennent le galop ainsi que des cavales
Hugo, la Légende des siècles, XXI, « Masferrer », III.
Vx. Fig. (en parlant de l'esprit, etc.). Qui manque de vivacité. Lent. || « L'esprit, je l'avais lent; l'appréhension (cit. 1) tardive » (Montaigne).
2 (…) Callisthène était lent à concevoir et avait l'esprit tardif (…)
La Bruyère, Disc. sur Théophraste.
2 (XVIe). Mod. Qui apparaît, qui a lieu tard, vers la fin d'une période, d'une évolution. || Développement tardif. || Maturité tardive. || Apparition tardive de la dent de sagesse (→ Dentition, cit. 1). || La raison (cit. 7) n'est point un don inné, primitif, mais une acquisition tardive. || Mon goût tardif, acquis, des déplacements et du voyage (→ Fatalisme, cit. 4).Qui a lieu tard dans la journée, la matinée ou la soirée. || Repas tardif. || Messe tardive (→ Matineux, cit.).Heure tardive. Avancé (→ Nuptial, cit. 2; oreille, cit. 31). || Période, date tardive.Latin tardif, de basse époque.
3 — (…) mes rentrées tardives, les soirs où j'étais allé retrouver mon amie, m'avaient valu des sermons, et contraint à quelques mensonges.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XXIII, p. 312.
Qui vient, qui se fait trop tard, quand il n'est plus temps. || Remords tardifs (→ Engourdissement, cit. 4).
3 (1538; opposé à précoce). Qui se forme, se développe plus lentement ou plus tard que la moyenne, qui mûrit, qui est né tard, après la pleine saison. || Fleur tardive. || Fruit tardif. || Cet arbre est tardif, long à pousser. || Couvée tardive (→ Gober, cit. 2). || Agneaux, poulets tardifs.
CONTR. Anticipé. — Hâtif, précoce.
DÉR. Tardivement, tardiveté ou tardivité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tardif — tardif, ive (tar dif, di v ) adj. 1°   Qui ne se hâte pas assez, avec un nom de personne. •   Ô remède trop lent ! ô filles trop tardives, ROTR. Hercule mour. IV, 1. •   Un Turenne qui, plus tardif en apparence, n en était que plus sûr du succès …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tardif — ist ein besonders in Kanada verbreiteter Familienname folgender Personen: Cheryl Kaye Tardif (* 1963), kanadische Schauspielerin Claudette Tardif (* 1947), kanadischer Senator für Alberta Emiliano Tardif (* 1928), Pater der Herz Jesu Missionare… …   Deutsch Wikipedia

  • tardif — Tardif, [tard]ive. adj. Qui tarde, qui vient tard. Repentir tardif, trop tardif. mouvement tardif. Il signifie aussi, Qui n est en sa bonté, en sa perfection que bien tard. Les chevaux de Naples sont tardifs. ces sortes d esprits sont tardifs,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tardif —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Alain Tardif (né en 1946), avocat et homme politique canadien du Québec ; Claudette Tardif (née en 1947), femme politique canadienne,… …   Wikipédia en Français

  • TARDIF — IVE. adj. Qui tarde, qui vient tard. Repentir tardif, trop tardif. Des regrets tardifs. Une recommandation tardive.   Il signifie aussi, Lent. Mouvement tardif. Pas tardif.   Il signifie encore, Qui se forme lentement, qui n arrive que lentement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tardif — Homme tardif, Frigidus homo, Lentus, Segnis, Tardus. Aucunement tardif, tant de corps, comme d esprit, Tardiusculus. Qui est tardif et lent de nature, Cunctans. Qu ils soyent plus tardifs à, etc. Segniores ad imperandum posthac caeteri sint, etc …   Thresor de la langue françoyse

  • tardif — adj. (ep. des saisons, des plantes) : TARDI, VA (Albanais, Albertville, Annecy, Chambéry, Thônes, COD.366a17,423a1) / fa (Saxel) / re (Cordon), E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TARDIF, IVE — adj. Qui tarde, qui vient tard. Repentir tardif. Des regrets tardifs. Une recommandation tardive. Il signifie aussi Qui est lent. Mouvement tardif. Pas tardif. Il signifie encore Qui se forme lentement, qui n’arrive que lentement à son plein… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Emiliano Tardif — Émilien Tardif père Émilien Tardif Émilien Tardif, surnommé Emiliano (Saint Zacharie de Beauce, 6 juin 1928 Cordoba (Argentine), 8 juin 1999), est un prêtre catholiqu …   Wikipédia en Français

  • Emilien Tardif — Émilien Tardif père Émilien Tardif Émilien Tardif, surnommé Emiliano (Saint Zacharie de Beauce, 6 juin 1928 Cordoba (Argentine), 8 juin 1999), est un prêtre catholiqu …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”